Beauty coups de coeur # Novembre

Produits achetés, lieux testés, nouveautés… Les découvertes beauté du mois à retenir.

D’abord deux soins en institut que j’ai adorés et dont j’ai parlés dans des posts précédents : un soin corps inspiré de la Malaisie à découvrir chez La Sultane de Saba et ensuite un soin purifiant pour le visage à expérimenter dans le temps allemande de la cosmétique bio et naturelle à Paris, La Maison du Dr Hauschka.

 

* Ensuite, passons au make-up. Ayant terminé mon tube de BB Cream Estée Lauder et n’étant pas adepte du fond de teint auquel on reste fidèle coûte que coûte, j’en ai profité pour découvrir un nouveau produit, toujours adapté aux peaux mixtes. Je me suis laissée tentée par le Ever Matte de Clarins (32 €) et c’était un choix judicieux : couvrance moyenne qui permet de camoufler les petites imperfections sans pour autant faire plâtre, facilité d’application car la texture est malgré tout assez fluide, effet peau velouté et matité, il a répondu à toutes mes attentes !

* Comme expliqué précédemment, je ne suis pas particulièrement fidèle en matière de make-up et aussitôt mon tube de mascara terminé, je saisis l’occasion pour en essayer un autre. Ce mois-ci j’ai fouillé dans les produits que je reçois pour test dans le cadre de mon boulot de journaliste beauté et je suis tombée sur le Mascara Volume Millions de Cils Excess de L’Oréal (16€). Bonne pioche car il  m’a convaincue avec sa brosse légèrement incurvée qui permet de séparer impeccablement les cils et les gaine efficacement sans effet paquet.

* Toujours dans l’optique « luttons contre la peau grasse », c’est le masque 2 en 1 purifiant et oxygénant de Decléor (25 €) qui m’a conquise ce mois-ci : sa texture blanche et crémeuse n’est pas complètement lisse et vous sentez comme des petits grains quand vous l’appliquez en couche épaisse sur la peau. Dix minutes de pose plus tard, vous massez un peu le masque avant de le rincer et il fait l’épiderme tout doux et matifié. Utilisé une ou deux fois par semaine c’est un bon allié dans la lutte contre la brillance de la peau.

* Côté parfum, après La vie est belle de Lancôme que j’ai adoré, je me suis laissée tenter ce mois-ci par L’eau Fraîche Dior Addict (42,50 €), beaucoup plus fraîche (comme son nom l’indique hé hé !), et j’avais un peu peur que ce jus fruité mais léger ne soit pas très adapté à l’hiver. Au final même si effectivement sa légèreté s’accorde parfaitement avec des températures plus estivales, il est tellement pétillant et agréable que c’est un pshiit bienvenu de bonne humeur le matin quand le thermomètre frôle le 0°C. En plus, j’adore son flacon trop mimi en 30 ml !

* En novembre j’ai traîné à retourner chez le coiffeur, emploi du temps chargé oblige. Du coup, j’avais la coloration en berne, le cheveux terne et les racines de plus en plus visibles. L’occasion était donc plus que bien trouvée pour tester le nouveau soin raviveur de couleur Phytogloss (19 €) que la marque Phyto a lancé cet été. Dans le même esprit que le Chroma Care de L’Oréal que j’ai l’habitude d’utiliser dans ce genre d’urgence capillaire, Phytogloss a l’avantage d’être super doux pour les cheveux car il contient 95% d’ingrédients d’origine naturelle, ce qui n’empêche pas ses pigments de faire le job. Vous l’appliquez pendant 5 minutes après votre shampooing et la couleur est ravivée (même les cheveux blancs rebelles qui ont eu la bonne idée d’apparaître pile poil là où ma raie se place naturellement sont un peu camouflés, même si le produit n’a pas pour ambition de couvrir les cheveux blancs, on parle là d’une solution ponctuelle et pas d’une coloration) pendant 2 à 3 shampooings. Franchement, ça dépanne bien je vous le conseille si comme moi, vous êtes souvent à la bourre pour votre rendez-vous colo chez le coiffeur !

* Enfin, la petite déception du mois avec le vernis Marilyn de la collection temporaire Diorific chez Dior (23,90 €). J’hésitais avec le Diva, noir pailleté, mais je me suis dit qu’un rouge serait plus facilement portable. Outre la teinte, c’est le flacon en lui-même qui m’avait fait de l’œil, tout doré et rond, franchement craquant. Mais le problème c’est que le rouge s’est avéré complètement dénué de paillettes alors que je m’attendais à ce qu’il y en est et que du coup cela faisait un peu redondant avec mon vernis à ongles fétiche de Dior, le rouge Altesse. En plus, le petit flacon tout mignon s’est avéré pas pratique du tout car le pinceau est super court, ce qui complique franchement l’application. Au final, c’est un rouge pourpre bien brillant et d’une tenue irréprochable comme tous les vernis Dior mais il n’était pas tout à fait à la hauteur de mes attentes…

Voilà, c’est tout pour novembre  😉 Rendez-vous fin décembre pour de nouveaux beauty coups de cœur !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *