Lectures de rentrée

Avec 555 nouveaux livres dans les rayons des librairies pour la rentrée littéraire 2013, difficile de faire son choix ! Alors voici 3 petites pistes de romans sortis ces dernières semaines que j’ai trouvés très bien.

 

Inside d’Alix Ohlin

D’abord, un roman dont j’avoue que je n’ai toujours pas compris le titre : allez savoir pourquoi il a été intitulé Inside… D’ailleurs si vous l’avez lu, j’attends vos lumières sur ce point !
Mais en dépit de ce petit mystère, j’ai bien accroché sur l’intrigue et l’écriture qui se scinde en trois différents points de vue de personnages à des étapes-clés de leur existence. D’abord, Grace, une psychhothérapeute que l’on découvre en 1996 à Montréal alors qu’elle tombe en pleine montagne sur un homme qui a fait une tentative de suicide. Chapitre suivant, on débarque en 2002 à Los Angeles dans la vie d’Annie, une ancienne patiente de Grace qui a fui ses parents et qui malgré le détachement qu’elle essaie d’avoir sur l’existence se laisse attendrir par une jeune SDF qui finit par s’installer chez elle. Enfin, le troisième personnage c’est Mitch, l’ex-mari de Grace que l’on découvre en 2006 dans le cercle Arctique. Tous les trois vivent des périodes délicates, le tout tissant une toile reliant leurs destins avec des fils plus ou moins invisibles.  Le récit est bien ciselé, la psychologie des personnages subtiles et l’ensemble trouve sa cohérence dans chaque histoire mais aussi dans les parcours qui se recoupent. Une chouette découverte !

Ensuite, deux livres ayant pour personnages des enfants attachants à l’imagination fertile. D’abord :

Le plus beau de tous les pays de Grace McCleen

Un roman touchant écrit à la première personne par Judith, une fillette de 10 ans qui est elevé par son père, un adepte de la communauté des Frères. Cet homme froid, austère et bouillonnant de colère depuis le décès de sa femme est un peu désemparée par sa fille, gamine vive toujours pleine de questions. Celle-ci voit ses journées ponctuées par la lecture de la Bible, dans l’attente d’Armageddon mais s’éclate vraiment dès qu’elle arrive dans sa chambre où elle a créé  « Le plus beau de tous les pays », un monde miniature qu’elle a construit à partir de bric et de broc. Son existence paisible est bouleversée quand Neil Davies, un garçon qui la persécute à l’école, la menace de la noyer dans les WC le lundi suivant et qu’elle passe son week-end à imaginer qu’il va neiger, ce qui l’empêchera d’aller en cours. Car quand les flocons finissent effectivement par paralyser la ville, Judith est persuadée d’avoir provoqué ce miracle. Ce don qu’elle croit posséder va enclencher une série d’événements qui vont perturber son quotidien bien rôdé. Un récit sublime, touchant et ultra bien écrit où l’on plonge dans la tête d’une enfant super intelligente questionnant sa foi et celle de son père. On le dévore jusqu’à la dernière page !

 Ensuite,

Le garçon qui voyait des démons de Carolyn Jess-Cooke

Dans ce roman à deux voix, Alex un petit Irlandais de 10 ans livre dans son journal son quotidien avec une maman souvent triste et un ami très particulier : un démon vieux de 9000 ans du nom de Rueen qui peut prendre différents visages. De l’autre côté, le Dr Anya Molokova pédopsychiatre qui s’attache d’autant plus au petit garçon qu’elle pense le diagnostiquer comme schizophrène précoce, une pathologie qui fait écho à celle de sa propre fille, Poppy, qui s’est suicidée à l’âge de 12 ans. Une intrigue qui évolue entre imaginaire et psychologie tant on n’arrive jamais vraiment à déterminer si le fameux meilleur ami démon d’Alex n’est que le fruit de son imagination ou bien réel. Encore un roman bluffant et sensible dont on n’arrive pas à décrocher !

Voilà pour mes coups de cœur du moment. Et vous, vos bonnes pioches dans les romans de la rentrée, c’était quoi ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *