Un dîner au Black Dog : immersion chez les carnivores accros au métal

Il y a 15 jours, j’ai été plongée dans un univers quasi parallèle à l’occasion de l’anniversaire de mon pote NR. Adepte de musique métal, il avait réservé une table au Black Dog, un bar grouillants d’armoires à glace à la longue chevelure noire affectionnant les bottes à clous et le cuir en général, au fond duquel se cache un petit resto où la viande venue d’Argentine est mise à l’honneur. Autant vous dire qu’en grosse fan des années 80 (et je parle plutôt de Gilbert Montagné que de Kiss), je me suis sentie parfaitement à l’aise dans cet environnement ! Enfin, qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour faire plaisir à ses amis (et déguster une bonne viande)…

Une fois que l’on a digéré la déco (« In metal we trust » étant la devise locale, les poupées sanguinolentes épinglés au mur réprésentant l’amusement dans ce temple métalleux et des citations pleine de poésie telles que « Si tous les métalleux du monde se tenaient pas la main, qui tiendrait les bières ? »), il est grand temps de s’intéresser à la carte.

Influence argentine oblige, on trouve des empanadas (petits chaussons) salés et même sucrés à la carte, mais le cœur du menu, cela reste quand même la viande. Et vu sa provenance et sa qualité, ce n’est pas donné donné. Mais dès que vous commencerez à voir les assiettes ultra copieuses passer près de votre table, bien alléchés et vous vous direz que cela vaut bien de lâcher quelques extra euros pour faire sa fête à un bœuf argentin. Et vous aurez raison.

Etant dans un temple de la poésie assumé, les plats ont tous de jolis petits noms qui résonnent tels des mots doux aux oreilles : à vous La Peine de mort (une entrecôte de 600g), La Levrette (400g de faux-filet) ou encore La Punition (600g de faux-filet). Avec mon préféré, la possibilité d’opter pour le Glorious Birthday Viandard le jour de votre anniversaire : la noix d’entrecôte d’1kg  Tant Pis Si J’en Crève originellement à 72 euros passe au prix de votre âge, avec un T-Shirt à la clé si vous finissez votre assiette (un vrai défi à la Man Versus Food !)

Finalement, j’ai choisi La triplette, comme la plupart des convives, histoire de pouvoir goûter à plusieurs morceaux de viande à la fois (100 g de lomo, 100 g de filet et 100 g de noix d’entrecôte) avec une sauce téquila piment surprenante et bien relevée et des petites pommes de terre sautées au top. Le problème, c’est que l’on n’a pas pensé à demander à la serveuse quel bout de viande correspondait à quoi donc impossible de savoir celle qui m’a le plus plu et celle que j’ai trouvé un peu trop forte. Errreur de débutant que je vous conseille de ne pas faire donc… Mais ce qui est sûr c’est que la viande est super fondante, vraiment tendre et tous les carnivores pourront trouver leur bonheur à la carte.

Ensuite, vient le moment des desserts. Et là encore, c’est du costaud : des assiettes maousses et pas mal de choix. Un café gourmand (mousse au chocolat surmontée de chantilly, dulce de lecce (la confiture de lait argentine), panacotta un poil trop dur et mini crème brûlée) pour moi, Black Orgasm (empanadas au chocolat), tiramisu ou crème brûlée framboise tout le monde s’est régalé.

Et puis après… il a fallu partir pour cause de deuxième service à 22Heures. Pas le temps de s’éterniser le week-end car il y a peu de places, les réservations sont très très fortement recommandées et les amoureux de grosses assiettes remplies de viande bien saignante appréciant de s’enfiler des quantités astronomiques de bidoche sur fond de Metallica apparemment nombreux…  

Restaurant le Black Dog
26 rue des Lombards
75004 Paris
01 42 71 22 27
http://blackdog-bar.com/666/

3 réponses pour “Un dîner au Black Dog : immersion chez les carnivores accros au métal

  1. Le coup du steack de 1kg pour l’anniversaire faudra que mon meilleur pote le tente ! Juste pour savoir si il peut finir ! Sinon j’ai un pote qui y travaillait avant et une copine qui y travaille toujours ^^

  2. Encore une adresse qui fait envie…. Il faut impérativement que l’on trouve un WE de libre pour nous rendre à Paname 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *