Le Dépanneur, nouveau resto à Pigalle

Il y a un an, j’étais allée goûter les (très bons) burgers du Dépanneur Pigalle made in Cantine California. Et mi-octobre, l’équipe du restaurant a ouvert une nouvelle adresse juste en face baptisée Le Dépanneur. Même déco boisée chez ce petit frère mais carte différente : il n’en fallait pas plus pour titiller ma curiosité et embarquer ma copine B.C pour un test de ce nouveau resto à l’heure du déjeuner !

Au Dépanneur, ce sont les petites portions qui sont mises à l’honneur. Ambiance world food sur le menu (burgers, ceviche, club sandwiches, steaks, pizza, etc.) mais en version mini, ce qui donne l’occasion de tester plusieurs plats à la fois sans se faire exploser le bide ni sa carte bleue : rien qu’au niveau du concept, j’étais déjà conquise.

Et pour ceux qui n’ont envie que d’un plat unique dans un taille classique, il y a aussi quelques propositions en format XL, donc comme ça tout le monde trouve son bonheur.

Mais pour le coup, ce sont dans les suggestions esprit « tapas » que l’on  a décidé de piocher : deux petits plats chacune et notre table s’est vite remplie d’assiettes colorées !

Ceviche crevettes/avocats/mangue pour moi (9€) (c’est ma période en ce moment, le plat parfait pour la caution healthy) que j’ai trouvé un poil trop agressif en acidité mais qui était résolument riche en saveurs avec le croquant des petits bouts de tomates, l’onctuosité de l’avocat, la douceur de la mangue, la fermeté de la chair des crevettes, le crémeux du lait de coco et le pep’s de la coriandre. Et puis j’ai aussi craqué pour un décadant Meat Ball Sub (9 €), un sandwich avec un petit pain viennois fondant à souhait garni de boulettes de viandes recouvertes d’une sauce tomate onctueuse, d’une burrata crémeuse, de salade (que j’ai virée illico, j’avoue) et d’oignons frits. Alors autant vous dire que c’était une galère totale à manger mais alors, qu’est-ce que c’était bon !

 Du côté de B.C, c’était aussi un savant équilibre entre du light et du beaucoup moins diététique 🙂 D’un côté des tacos à la crevette tous légers recouverts de chou rouge (9€), de l’autre des beignets de calamars avec une pâte à beignet croustillante et pas plombante, à plonger dans une mayonnaise piquante (8 €). A la fin, nos quatre assiettes (assez copieuses) étaient vides, signe que l’adresse est validée ! Et avec le mini-burger, la mini-pizza ou le mini club sandwich au porc braisé et à la pancetta que j’ai répérés sur le menu, mon petit doigt me dit que je ne devrais pas tarder à y retourner autour d’un cocktail le soir !

Le + : L’adresse n’est pas encore prise d’assaut (le midi en tout cas).

Le – : Pas trop de choix au niveau des desserts.

Le Dépanneur
21 Rue de Douai
75009 Paris

2 réponses pour “Le Dépanneur, nouveau resto à Pigalle

  1. Je suis passée devant, un soir : la salle était beaucoup plus remplie que le midi. L’ambiance était donc plutôt festive.
    Et j’ajouterai – en tant qu’amateur de beignets de calamars – que c’est très rare d’en trouver des vrais : gouteux, pas caoutchouteux, pâte croquante…
    Là, je valide 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *