Un resto thaïlandais à tester à Paris : Siamin

Plutôt partie pour tester son voisin, le restaurant Japonais Orient-Extrême, j’ai été freinée par les prix relativement élevés de la carte (mais je n’exclue pas de tenter l’expérience dans un avenir un peu plus riche) et je me suis intéressée à ce thaï dont je n’avais jamais entendu parler (et pourtant il est ouvert depuis 4 ans) : Siamin. Alléchée par un menu aux prix pas excessifs et une déco cosy, je me suis laissée tenter et ce fut une jolie découverte.

L’accueil est super chaleureux, le personnel aux petits soins et la déco super sympa : du bois, de la pierre, un éclairage tamisé et un bouddha géant trône même sur le mur du fond de la salle principale (il y a plusieurs niveaux avec chacun sa déco). Mais qu’on se rassure, on ne vire pas au kitch, l’ambiance est plutôt lounge. Ensuite, la carte arrive et là, on commence à se dire que cela va être ultra-dur de choisir entre la quarantaine de plats qui figurent au menu, avec toutes ces entrées, soupes, mets végétariens, viandes ou poissons. Finalement, la solution (de facilité) surgit dans les dernières pages de la carte : j’opte pour le menu dégustation à 32 € (la formule du midi est à 25 €), tout comme ma copine D.M. Au programme, un assortiment d’entrées, un bœuf au basilic thaï et au lait de coco pour moi, du canard au tamarin pour D.M et nos plats seront accompagnés de riz sauté.

Quand les entrées arrivent, les assiettes donnent le ton : du très copieux mais très fin. Beaucoup de saveurs et la présentation est travaillée. Cela donne une délicieuse brochette de poulet à la sauce satay, une salade de bœuf grillé avec de la citronelle, un étonnant morceau de poulet très tendre enrobé dans une feuille de batay et une crevette dans une sauce coco, nuoc mam et citronnelle. Une petite galette de poisson et un ravioli grillé à la crevette complètent l’assiette mais comme je ne suis pas super fan de ce qui est frit, je n’ai pas vraiment accroché. Ceci dit, ma complice de resto les a particulièrement adorés !

Ensuite, nos plats : Mon bœuf est tendre, épicé mais pas trop (le serveur m’avait demandé de préciser le degré d’épice que je voulais), c’est ultra-bon ! Et en plus, c’est servi très très largement. De quoi régaler même les plus morfales. Perso, j’ai beau avoir un bon coup de fourchette, j’ai calé au 2/3 de mon assiette, surtout qu’il y avait aussi du riz, un riz sauté avec des petits morceaux de poulet. D.M n’a pas non plus été déçue quand son canard est arrivé : une quinzaine de morceaux de magret trônaient dans son assiette, accompagné d’une petite sauce acidulé et d’oignons grelots au vinaigre, soit bien le double de ce qu’on vous sert habituellement ! J’ai trouvé sa viande un poil grasse mais elle s’est régalée (et elle a fini toute son assiette, elle !).

Pour le dessert, on a voulu se la jouer un peu light vu qu’autant dire les choses franchement : à ce stade du repas on avait le bide explosé. Option fruit pour D.M qui a pris de l’ananas frais (sans surprise, sa tranche était ENORME) et moi j’ai choisi deux boules de sorbet avec de la chantilly (bon, ça c’est vrai que j’aurais pu m’en passer) : litchi et noix de coco. Je ne sais pas si elles étaient faites maison ou pas mais en tout cas on était dans une qualité bien supérieure à du simple Carte d’Or, miam !

Bref, un sans faute du début à la fin avec une addition tout à fait raisonnable. Et vu tout ce qu’il y a au menu, j’ai hâte de retourner dans ce restaurant pour tester d’autres spécialités. Mais pour l’instant, j’avoue que mon estomac réclame un repas un peu plus léger…

Restaurant Siamin
19 rue Bayard
75008 Paris
01 47 20 23 7
http://www.siamin-restaurant.com/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *