Road trip dans l’Ouest américain : Las Vegas et Los Angeles

Dernières étapes de notre road trip dans l’Ouest américain : après l’immensité de sites naturels comme la Death Valley ou le Grand Canyon, on se dirige vers deux grandes villes mythiques des Etats-Unis, Las Vegas et Los Angeles.

Los Angeles, Californie, road trip, ouest américain

Pour tout vous dire, je n’étais pas animée d’un enthousiasme débordant à l’idée de découvrir l’exubérante Las Vegas. Du fake à tous les coins de rues, la société de consommation poussée  à son paroxysme, de l’animation à outrance et une chaleur démoniaque (rappelons quand même que cette ville a été construite de toute pièce en plein milieu du désert du Mojave, lieu ultra-aride du Nevada)… Bref, je me serais bien passée de cette étape pourtant nécessaire pour faire une pause entre les sites vers l’Arizona ou l’Utah (comme Antelope Canyon et Bryce Canyon) et la Californie.

Or, nous avions 3 nuits calées dans notre périple à  Las Vegas. Une à l’aller avant de découvrir le Grand Canyon, Antelope Canyon et Bryce Canyon. Deux au retour avant de nous diriger vers Los Angeles.

Mais à  mon grand étonnement, il s’est avéré que cette oasis complètement artificielle m’a finalement séduite. Notre premier contact avec Sin City a eu lieu juste après avoir quitté la Death Valley dont l’hostilité nous avait un peu refroidis (sentiment tout relatif au vu de la chaleur acablante régnant dans la région hi hi hi) et le contraste entre la nature hostile et le confort de Las Vegas nous a en fait rallié à  la cause de cette ville à l’ambiance si particulière.

Certes, tout est fait pour que vous dépensiez votre argent sans même vous en rendre compte mais une fois que vous acceptez de jouer le jeu, cette petite parenthèse dédiée à l’autel de la consommation peut s’avérer assez fun. A vous les balades sur le Strip (l’artère mythique de Las Vegas où se succèdent les hôtels tous plus massifs et bling bling les uns que les autres comme le Bellagio, le Cesar’s Palace, le Venetian, etc.), les nuits sans fin au casino (qui sont fumeurs !!! Mais grâce à un système de ventilation hyper efficace, on ne s’en rend même pas compte. Autre petite particularité qui a fait notre étonnement – et le grand bonheur d’AK –  les boissons sont gratuites lorsque vous jouez) et les pauses au bord des piscines d’hôtels pendant la journée (il fait en généralement très chaud à Vegas, autour de 35/40 degrés).

A FAIRE

Se promener d’hôtel en hôtel pour découvrir les spécificités et l’ambiance de chaque établissement (le spectacle des fontaines du Bellagio toutes les heures, le Sphinx et l’Obélisque du Louxor, les gondoles du Venetian, etc.)

Assister à un spectacle du cirque du Soleil. Nous avons vu “O”, le spectacle aquatique de la troupe, tout simplement grandiose.

Visiter le Shark Reef, l’aquarium du Mandalay Bay, .

BONNES ADRESSES

– Nous avons dormi au Mandalay Bay (tristement célèbre depuis quelques semaines) un très chouette hôtel au rapport qualité/prix ultra correct (environ 140 dollars la nuit) pour un établissement moderne à  l’ambiance familiale. Seul petit bémol, il est situé au tout début du Strip donc il faut pas mal marcher pour arriver au niveau de tous les autres hôtels qui valent le coup d’œil, là où il y a le plus d’animation.
Et la première nous avons été surclassés au Delano, la tour beaucoup plus VIP qui dépend du Mandalay Bay et qui se trouve juste à côté. Pas forcément beaucoup plus cher mais vraiment plus calme.-

Les buffets à volonté sont légion dans les hôtels du Strip. Notre préféré : celui du Wynn. Une formule à 30 dollars le midi (plus cher le soir), avec un rapport qualité/prix imbattable. Un décor Alice aux Pays des Merveilles sous acide et une profusion dingue de mets salés (pâtes, pizza, fruits de mer, nourriture asiatique, tacos, etc.) et sucrés (ice cream, gâteaux, verrines, etc.)

– Véranda, le restaurant du Four Seasons, à privilégier au déjeuner, ce qui vous permettra de profiter de leur très bonne nourriture à tendance italienne sur des tables à l’ombre au bord de la piscine.

 

—–

Et pour finir, après 4 heures de route en provenance de Las Vegas, nous avons terminé notre séjour par 3 jours à Los Angeles. S’il règne une énergie baignée de tolérance à San Francisco et que Las Vegas se démarque par son côté “pacotille bling bling” complètement assumée, j’ai trouvé que c’était une ambiance healthy et très bon esprit qui se dégageait de Los Angeles.

La météo est très clémente dans cette ville de Californie et si les corps sont aussi bronzés qu’à Miami, j’ai eu l’impression qu’il y avait moins une quête du corps parfait qu’une volonté de se faire du bien (en mangeant équilibré, en faisant du sport, en profitant du soleil, etc.). Il faut dire que l’on n’a pas forcément fréquenté le centre de la ville mais beaucoup traîné du côté des plages, où il faut vraiment bon vivre…

A FAIRE 

– Se rendre à l’Observatoire Griffith, le spot rendu célèbre par le film musical LA LA LAND d’où vous avez une superbe vue sur la ville et le signe Hollywood (et si vous voulez visité au passage le planétarium sachez qu’il est fermé le lundi. Nous on ne le savait pas lol).

Faire du surf sur les plages de Malibu (très classe), Santa Monica et Venice Beach (plus populaires).

Flâner sur le Venice Walk, la promenade super animée qui longe Venice Beach.

Visiter les studios Warner Bros où l’on vous fait faire le tour dans une petite voiturette des lieux de tournages de séries cultes (Friends, The Big Bang Theory, Pretty Little Liars) en vous dévoilant moult anecdotes et secrets de fabrication.

 

BONNES ADRESSES

Malibu Farm, un charmant café bio niché sur un petit ponton à Malibu.

Le Cove Beach Café à Malibu, où très bien déjeuner en terrasse avant de profiter des sièges installés sur leur plage privée.
L’alcove Café, un café en plein Los Angeles où on vous sert de délicieux petits dej/brunchs gargantuesques sur une très mignonne terrasse ombragée.

The Grove, un étonnant centre commercial à ciel ouvert qui vous donne un peu l’impression d’être à Eurodisney. Stop impératif au Farmer’s Market qui regorge de stands de bouffe où s’attabler à la cool.

Los Angeles, Hollywood, Californie, USA

Los Angeles, Santa Monica, Californie, USA
Los Angeles, plage, Malibu, Californie

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *