Bla Bla Bla #5

Des infos et des petits coups de cœur piochés ici et là, c’est parti pour un nouveau Bla Bla Bla !

* L’appli MIND
Si vous êtes accros à l’appli de méditation HeadSpace (seulement dispo en anglais), vous devriez apprécier MIND, celle dans le même esprit que vient de lancer My Little Paris en collaboration avec Martin Aylard (qui forme des enseignants en méditation dans le monde entier) et Fabrice Midal (auteur et fondateur de l’Ecole occidentale de la méditation).
Volonté de désacraliser la méditation et de la rendre accessible à tous, petits dessins rigolos pour illustrer les propos et voix posée pour vous aider à déconnecter et mettre les pensées négatives à distance en 10 petites minutes par jour, cette appli a tout d’un futur indispensable !
Vous pouvez commencer à la tester gratuitement avec 10 séances d’essai et ensuite l’abonnement est à 6,99 euros par mois. Le prix de la sérénité ? 😉

Je veux lire la suite ! ☞

C’est la rentrée !

Et voilà, 3 semaines, 15 mille kilomètres en vol, 22H d’avion, 2 kg supplémentaires sur la balance, 4 romans et 10 magazines lus allongée dans l’herbe ou sur un transat, 10 pancakes, 4 grilled cheese, 1 kg de calamars, 10 pina coladas, 400 photos, 2 coups de soleil, 500 ml de crème solaire, 2 siestes à Central Park, 8 H d’attente dans les aéroports, 10 litres de Diet Coke qui n’a définitivement pas le même goût dans les autres pays qu’en France et près de 50 km de marche plus tard, c’est la rentrée !

Keep Calm, c'est la rentrée Je veux lire la suite ! ☞

Je suis Charlie

Je suis Charlie et je pense que je suis comme presque tout le monde aujourd’hui : encore sous le choc du massacre commis dans les locaux de Charlie Hebdo et qui a coûté la vie à 12 personnes hier. Rien qu’une Charlie de plus mais à l’heure de cette journée de deuil national je ne me voyais pas ne rien dire sur le blog, comme un besoin irrépressible de marquer cette funeste journée d’une pierre noire et de montrer ma solidarité aux victimes, en couchant quelques mots ici.

Je suis charlie

  Je veux lire la suite ! ☞

Les bons et les mauvais clients

Il ne faut pas croire qu’il n’y a pas de mauvais interviewés, juste de mauvais interviewers. Parce que quand on est journaliste on est parfois confronté à des mauvais clients qui nous donnent du fil à retordre. C’est un peu comme dans les émissions d’appels à témoins sauf qu’on n’a personne pour faire le casting en amont et que parfois (par manque de temps, à cause d’un interlocuteur imposé par le rédac chef, etc.) on se retrouve avec une personne à interviewer avec qui il faut déployer des trésors d’ingéniosité pour arriver à obtenir d’elle un propos intéressant.

Je veux lire la suite ! ☞