La nostalgie de l’après Noël

Quooooiii, c’est déjà fini ????!!!!!

Après avoir déployé des trésors d’imagination pour mettre le doigt sur LE cadeau qui marquerait les esprits cette année parmi la tonne de présents reçus, passé 15 heures sur le net et autant en boutiques à chercher les cadeaux parfaits, avoir affronter la foule pas toujours emprunte d’un esprit de Noël chaleureux (bizarrement, Noël a aussi tendance à rendre agressif surtout dès que l’on s’approche d’une caisse ou d’une file d’attente au bout de laquelle deux scouts pas du tout débrouillards se sont dévoués pour vous faire vos paquets cette année en échange de quelques piécettes), stressé pour que la Poste livre bien en temps et en heure les précieux colis, vécu l’angoisse du train bondé (mais t’as pas le choix, il faut trouver une petite place pour toi, ta valise, tes sacs remplis de paquets enrubannés parmis les gens tout aussi chargés, les bébés qui pleurents et les chats qui miaulent dans le wagon), beaucoup fréquenté le Super U, le Picard et les chocolatiers, mobilisé 3 plaquettes de beurre, 2 de chocolat, 24 petites cailles farcis au foie gras, 10 bouteilles de bulles (après, j’ai arrêté de compter), 3 homards, 1 kg de saumon fumé, 50 tranches de foie gras, passé de précieuses minutes à m’enduire les doigts et les yeux de paillettes, avoir essayé 5 tenues différentes avant de choisir celle que j’allais porter, vu s’ouvrir plus de 50 cadeaux, en avoir déballé de très jolis rien que pour moi et avoir passé des heures délicieuses à rôtir devant la cheminée avec un thriller passionnant… et bien les fêtes de Noël 2012 sont déjà terminées !!!!

Pffffffff, même pas drôle ! En signe de protestation face à la nostalgie post-Christmas qui me gagne je tiens donc à maintenir certaines règles de vie pendant encore quelques jours, histoire de prolonger un peu la magie de cette période de l’année :
– On ne parle PAS régime pour le moment.
– Autorisation de se lever tard et de travailler en dilettante au moins jusqu’au 2 janvier. (Chez moi, c’est facile personne n’est là pour vérifier si je suis lavée à 13H mais j’imagine que personne ne vous fera la morale si vous bossez au ralenti au bureau et que vous passez plus de temps à énumérer vos repas de fêtes qu’à dénicher de nouveaux clients).
– Le ménage attendra.
– Les coups de fil pénibles à passer dans le cadre du boulot aussi.

Sur ce, je tenais quand même à partager avec vous certains des cadeaux que j’ai reçus cette année. Parce qu’on me connaît très bien et que mes proches savent parfaitement que je ne suis qu’un ventre sur patte, on m’a offert plein d’objets ayant trait… à la CUISINE bien sûr  😆
Je suis donc désormais l’une des femmes les plus heureuse du 17ème arrondissement grâce à une petite friteuse compact qui va me permettre de réaliser supplis et autres croquettes, une collection de tuperwares qui déchirent, des petits moules en silicone trop girly, un chalumeau de compète et des nouveaux livres de cuisines tous plus alléchants les uns que les autres.

Vous comprendrez donc tout l’intérêt de la première règle énoncée plus haut hi hi hi.

Ah, et aussi un énorme merci à I.A qui a déniché en Angleterre un petit tableau avec un cupcake qui ressemble comme deux gouttes d’eau au logo du blog : trop la classe !!!!

2 réponses pour “La nostalgie de l’après Noël

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *